Séminaire Genre, Médias et Communication

Le séminaire Genre, Médias et Communication, organisé par les équipes EPIN du laboratoire COSTECH (UTC) et MCPN du laboratoire CIM (Sorbonne Nouvelle), reprend du service cette année ! Les séances se dérouleront soit à l’ISCC soit à la Maison de la recherche de l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3. Voici le programme du semestre d’automne :

Le vendredi 30 septembre 2016, de 16h à 18h, nous aurons le plaisir d’écouter Marco Dell’Omodarme (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Institut ACTE, équipe Études de la Culture) dans une intervention intitulée « Médias, genre et disponibilité. Ébauche d’une approche des médias par les biais heuristiques ».

Attention, la séance du vendredi 30 septembre, 16h-18h, aura lieu à la Maison de la Recherche, Salle Claude Simon, 4, rue des Irlandais, 75005 Paris.


Médias, genre et disponibilité. Ébauche d’une approche des médias par les biais heuristiques.

En 1973, Amos Tversky et Daniel Khaneman publient une partie des résultats de leurs recherche en psychologie du jugement, dans un article intitulé « Availability : A Heuristic for Judging Frequency and Probability ». Leur intérêt se portait depuis un certain temps sur les biais heuristiques, c’est-à-dire les raccourcis que prennent certains processus cognitifs lorsqu’ils adviennent dans des contextes de stress, de risque ou de rareté d’information. Parmi les biais auxquels se sont intéressés les psychologues, celui de la disponibilité a retenu mon attention et je souhaite esquisser une approche de l’étude des médias à travers la question des biais ouverte par Tversky et Khaneman. En prenant appui sur les résultats auxquels aboutissent les recherches des psychologues, je souhaite interroger le rôle des médias dans la « mise en disponibilité » des informations qui interviennent dans l’élaboration des jugements.

Certaines études quantitatives et qualitatives récentes sur des questions liées aux rapports de genre ou à la sexualité mettent l’accent sur le rôle que jouent les différents supports, sinon dans la construction de chaines sémantiques, tout au moins dans leur mise en disponibilité dans l’espace médiatique (voire dans la saturation de l’espace médiatique avec des telles chaines sémantiques et associatives). Dans ma présentation j’essayerai de montrer que l’approche par la théorie des biais associatifs pourrait permettre de s’interroger à nouveaux frais sur l’impact des médias sur leurs publics, et ouvrir aussi des perspectives différentes dans la lecture des débats autour des politiques de la représentation.

Prochaines séances :  

Vendredi 18 novembre, 16h-18h, ISCC, 20 rue Berbier-du-Mets, 75013 Paris – salle du rez-de-chaussée

Alberto da Silva (Université Paris-Sorbonne, Centre de Recherche Interdisciplinaire sur les Mondes Ibériques Contemporains – CRIMIC).

Présentation de l’ouvrage Genre et Dictature dans le Cinéma Brésilien, Paris, Éditions Hispaniques, Collection « Arts Visuels », 2016.

Vendredi 9 décembre, 16h-18h, Maison de la Recherche, 4 rue des Irlandais, 75005 Paris – Mezzanine

Mélanie Lallet (Université Sorbonne Nouvelle, CIM-MCPN, ATER à l’Université Rennes 2, Laboratoire PREFics)

 « Mais maintenant tout va bien. » Mettre en regard l’évolution des représentations de.s genre.s dans les séries animées françaises pour enfants (1957-2014) et l’émergence controversée de questionnements féministes dans les pratiques professionnelles en 2015-2016.

Présentation des objectifs du séminaire :

Le séminaire Genre, médias et  communication présente une série de travaux s’attachant à la question du genre dans la communication et les  médias. Des dispositifs d’écriture numérique aux représentations médiatiques en passant par les discours institutionnels, le genre est l’un des rapports sociaux qui organise le monde social et les pratiques au même titre que la classe sociale ou la catégorisation ethnoraciale. Aussi ce séminaire se propose-t-il d’ouvrir un espace de discussion autour des dimensions identitaires et performatives du genre, des modèles de masculinité et de féminité promus et négociés dans les médias et de la sexuation des usages médiatiques. L’objectif est de décrypter les modalités de la représentation et de l’expression du genre, à travers l’analyse des modes de catégorisation, des performances et des traces (ou de l’absence de traces) corporelles dans différents dispositifs médiatiques (web, presse, télévision, cinéma). Deux dimensions connexes seront abordées lors des séances. Avec la médiatisation des controverses sur le mariage pour tous, la parentalité, la parité ou encore le port du voile à l’école se dessine une articulation du genre avec les variables de la sexualité, de la race, de la religion, etc., qu’il nous paraît nécessaire d’explorer. Par ailleurs, il nous semble pertinent d’appréhender les modalités de représentation et les formes d’expression du genre selon les différents médias, reposant sur des dispositifs de médiation qui n’accordent pas la même place à la corporalité. L’attention sera également portée aux outils et méthodes spécifiques à l’analyse du genredans les médias (analyse linguistique, analyse de discours, analyse sémiotique, analyse sociologique des représentations). Seront privilégiées les approches qui convoquent les sciences de l’information et de la communication ainsi que les disciplines voisines (histoire, cultural studies, sociologie, sciences politiques, psychologie).

www.facebook.com/ GenreMediasEtCommunication

#semGMC

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s