Colloque « Vers une nouvelle culture de la communication politique? » – Appel à communications

Le colloque Vers une nouvelle culture de la communication politique ? – Pratiques communicationnelles, dynamiques des sphères publiques, usages et réceptions du politique a pour l’objectif de mettre en exergue les indices d’un renouvellement des pratiques et des formes de la communication politique contemporaine. En reconnaissant la diversité de cette dernière, le but de cette initiative est de permettre à une pluralité de chercheur-e-s provenant de champs disciplinaires distincts de présenter leurs travaux dans l’un ou à la croisée de quatre axes majeurs que comprend l’appel à communications.

Informations pratiques : 

Le colloque Vers une nouvelle culture de la communication politique ? Pratiques communicationnelles, dynamiques des 
sphères publiques, usages et réceptions du politique se tiendra les 15 et 16 mai 2019 à la Maison de la Recherche de l’Université Sorbonne Nouvelle Paris 3.

Les propositions à communication doivent être envoyées à l’adresse nouvellecommunication2019@gmail.com avant le 15 décembre 2018.

Comité d’organisation
Camila MOREIRA CESAR (U. Paris 3-Irméccen, UFRGS-Nucop)
Jérémie DERHI (U. Paris 3-Irméccen)
Marie-Noëlle DOUTREIX (U. Paris 3-CIM)

Journée d’études des doctorant·e·s de l’Irméccen – 22 novembre 2018

Cette première édition de la Journée d’Études des doctorant·e·s de l’Irméccen (Institut de Recherche Médias, Cultures, Communication et Numérique) met à l’honneur plusieurs recherches doctorales qui s’inscrivent dans les différents axes travaillés au sein du laboratoire : le journalisme, les pratiques numériques, les études sur le genre ou encore l’analyse des médias.

Ces travaux en cours articulent différentes approches et témoignent du caractère pluridisciplinaire des recherches conduites à l’Irméccen, où sont notamment représentées les sciences de l’information et de la communication, les cultural studies, la sociologie des médias, la psychologie sociale et l’approche sémiotique.

Témoignage de la richesse des projets menés par l’ensemble des membres de l’Irméccen, cette journée conviviale sera également l’occasion d’évoquer les suites du doctorat, en particulier dans la perspective d’une insertion dans les métiers de l’enseignement et la recherche en sciences sociales.

Cette rencontre aura lieu le jeudi 22 novembre à partir de 9h30 à la Maison de la Recherche (4, rue des Irlandais 75005 PARIS), en salle Claude Simon.

Consulter le programme complet.

Séminaire Genre, Médias et Communication – 19 octobre (séance annulée)

Vendredi 19 octobre, de 16h à 18h, conférence de Julie Abbou (Université Sorbonne Nouvelle, CLESTHIA) avec une intervention intitulée « Pratiquer une politique de la grammaire : Média obliques, cultures politiques subversives, républicanisme linguistique, gender-washing et autres lieux d’achoppement politique du genre en langue » dans le cadre du séminaire Genre, Médias et Communication, organisé par l’équipe EPIN du laboratoire COSTECH (UTC) et le laboratoire IRMECCEN (Sorbonne Nouvelle).

Attention : les séances se dérouleront en salle Descartes à l’IMI, 62 boulevard Sébastopol, 75003 Paris (métro Réaumur Sébastopol ou Étienne Marcel).

Description :
Pratiquer une politique de la grammaire : Média obliques, cultures politiques subversives, républicanisme linguistique, gender-washing et autres lieux d’achoppement politique du genre en langue

La langue est régulièrement investie comme un lieu politique. Le « choix des mots » s’inscrit dans un processus conflictuel de construction de la réalité. Si cet enjeu lexical de dénomination est le plus souvent mobilisé dans les polémiques qui font de l’usage de la langue un argument politique, notamment concernant le genre (cf. « l’avortement est un droit » vs. « l’avortement est un crime »), il est un autre lieu de plus en plus mobilisé : celui de la grammaire. La grammaire du genre devient un lieu d’achoppement politique. Cela pourrait surprendre à première vue, car la grammaire, au cœur de l’empire du système de la langue, est perçue comme un objet fondamentalement pré-social, sorte d’état de nature de la langue. Mais le genre grammatical déborde de cette grammaire « en elle-même et pour elle-même » pour rejoindre l’espace de la polémique. Ce débordement se produit de deux manières : l’une, explicite, s’attache à discuter du genre grammatical comme marqueur à la fois d’une vision politique et d’une vision de la langue ; l’autre, plus implicite, consiste à utiliser des marquages grammaticaux particuliers pour dire le genre sans en parler, ce qui requiert des dispositifs médiatiques, auctoriaux et discursifs spécifiques. Dans ces deux cas, usages et discours grammaticaux sur le genre se mettent au service d’agendas politiques variés, qui révèlent la dimension socio-politique de la grammaire, mais surtout qui révèlent comment la place politique accordée au genre est étroitement liée à la place politique accordée à la langue.

Offre de contrat post-doctoral – Projet ANR Pluralisme de l’information en ligne

Dans le cadre du projet ANR Pluralisme et Information en Ligne (PIL) (2018-2021), l’Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 recrute un.e postdoctorant.e pour un contrat à durée déterminée de 12 mois, à pourvoir à partir de janvier 2019. La personne recrutée sera affectée à l’Irméccen.

Consulter l’offre détaillée : postdoctorant.e_PIL